Kize. Investir dans un bien. En bien mieux.

Kize.immo

Investir dans un bien neuf. En bien mieux.

Logements neufs et Écologie

Normes de construction, potager sur le toit d’un immeuble, matériaux biosourcés… les logements écologiques ont le vent en poupe. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Découvrons ensemble les équipements d’un logement écologique, les normes auxquelles il doit répondre et en quoi tout cela constitue un cercle vertueux pour l’immobilier neuf. Suivez-nous !

ecolo

Les investisseurs, grands gagnants de l’essor des logements écologiques

Agriculture, mode, transports, beauté, hygiène… et maintenant immobilier : l’écologie se fait une place dans tous les domaines.

On parle de logement écologique pour désigner un logement construit à partir de matériaux spécifiques, respectueux de l’environnement, et avec un minimum de consommation d’énergie.

Largement encouragée par les pouvoirs publics, la construction de logements neufs sous-entend la construction de logements écologiques. Pour les propriétaires, les avantages sont multiples :

  • Défiscalisation / réduction d’impôts lors de l’achat d’un bien immobilier neuf,

  • Économies financières grâce à la faible consommation énergétique,

  • Sécurité et confort grâce à toutes les normes de construction, d’isolation, etc.,

  • Revente toujours facilitée dans le cas d’un logement récent.

Quels équipements pour les logements écologiques ?

Pour qualifier un logement d’ “écologique”, celui-ci doit respecter plusieurs critères :

  • L’isolation doit être optimisée, pour protéger du froid et retenir la chaleur. En utilisant moins le chauffage ou la climatisation, la pollution diminue car ni électricité, ni bois, ni solaire n’est utilisé pour produire de l’énergie. La norme thermique en vigueur (RT2012) pousse les constructeurs d’immobilier neuf à opter pour une enveloppe du logement par l’extérieur, qui supprime les ponts thermiques.

  • Toujours dans le but d’isoler, les fenêtres jouent un grand rôle. On estime qu’elles doivent représenter près de 20% de la surface habitable du logement. Leur orientation a pour but d’attirer la chaleur et le double-vitrage de stopper le froid. Volets, stores, brise-soleil peuvent être ajoutés à ces dispositions d’isolation.

  • Le chauffage doit faire appel à des énergies durables (géothermie ou solaire), les énergies fossiles étant proscrites. Bon à savoir : Une chaudière à bois ne porte cependant pas atteinte à l’environnement car en France, on produit plus de bois que l’on en consomme.

  • La présence de systèmes de ventilation est indispensable pour renouveler l’air, voire même récupérer la chaleur sortante et la redistribuer sur l’air entrant.

  • La qualité et provenance de tous les matériaux indispensables à la construction du logement a aussi son importance : la quantité d’énergie nécessaire à leur extraction, leur fabrication, leur transport, leur mise en oeuvre et leur entretien est prise en compte. Encore une fois, les cahiers des charges des promoteurs immobiliers dans le neuf sont très précis.

Réglementations et labels des logements écologiques

Avec le développement à vitesse grand V des logements neufs écologiques, les gouvernements successifs ont mis en place de nombreuses réglementations et certifications. Celles-ci visent à protéger les acheteurs / propriétaires, mais aussi à les éduquer au sujet des nouvelles constructions à privilégier pour respecter l’environnement. Elles garantissent également que l’achat d’un bien neuf n’est pas néfaste à l’environnement, bien au contraire.

Tour d’horizon des réglementations et labels :

  • La loi sur la réglementation thermique, RT 2023 permet de minimiser la consommation d’énergie et l’émission de gaz à effet de serre. Elle précise que la consommation d’énergie d’un chauffage ou d’une climatisation doit être inférieure à 50kWh/m2/an pour qu’un logement soit dit “écologique”.

  • Le label BBC, signifiant Bâtiment Basse Consommation, est attribué aux habitations à très faible consommation énergétique.

  • Les critères environnementaux, sociaux et gouvernance (ESG) constituent un nouveau référentiel, une indication claire en matière de performance durable des bâtiments pour mieux informer investisseurs et futurs propriétaires.

  • Aux Etats-Unis, les certifications LEED, WELL et Fitwel valident le niveau de confort et d’efficacité des lieux de vie, aussi bien privés (résidentiels) que publics (industriels ou tertiaires).

  • En France, on parle plutôt de la certification HQE qui, une fois attribuée à un bâtiment, atteste que celui-ci est durable et respectueux de l’environnement : sa consommation énergétique est réduite, tandis que son environnement est sain et protégé.

Toutes ces réglementations, certifications, normes donnent le “la” pour élever les standards de la construction, et donc créer de la valeur immobilière.

Un cercle vertueux pour une ville sereine et respirable

Bénéficiant d’une grande marge de progression dans le domaine du “durable”, les acteurs du secteur de l’immobilier doivent aussi comprendre qu'il s’agit d’un cercle vertueux : opter pour des matériaux de construction durables et bio-sourcés, c’est construire des logements durables et confortables tout en faisant vivre une population locale et son économie. Mais construire un immeuble à basse émission de gaz à effet de serre aide aussi à lutter contre la production déraisonnable de déchets, en déployant par exemple un système de tri participatif : tous les habitants collaborent et participent, créant une chaîne de valeur et réduisant en fin de compte les émissions de CO2.

Un vrai cercle vertueux !

Et parce que les alternatives durables ne devraient plus être limitées aux ménages les plus aisés, de nombreuses mesures incitatives ont été adoptées, comme la loi Pinel notamment.

Pour l’avenir du secteur immobilier et sa croissance, les promoteurs ont compris que l’alliance de la durabilité et du confort d’usage était la clé.

Bon à savoir :

Contrairement à une idée vastement répandue, on trouve énormément de logements écologiques en ville : les zones urbaines sont agréables à vivre, construites autour de zones piétonnes et de transports en commun durables. Un autre avantage pour l'immobilier neuf !

(Re)connecter l’Homme à la nature sera un autre enjeu de la décennie qui commence pour les promoteurs et investisseurs. Ainsi, la construction, la promotion et la rénovation de bâtiments écologiques bat son plein : les bâtiments végétalisés, avec de véritables espaces de vie comme des terrasses, toitures où faire de la permaculture ou entretenir un potager, des espaces aquatiques, etc. représentent autant d’occasions de vivre sereinement, en respirant…

Penser le bâtiment autrement, agir globalement en intégrant tous les acteurs (entreprises, promoteurs, investisseurs, pouvoirs publics, start-up, acheteurs) et développer tous les sujets annexes (mobilité, sécurité, connectivité)... voici l’avenir de l’immobilier neuf. Un immobilier durable. Un immobilier responsable.

Vous avez envie de réagir à ce sujet ? D’en savoir plus sur les logements écologiques ? Les équipes Kize Immo sont à votre disposition. A tout de suite !

B2C BannerComplementRevenus